Young people, old voices

2004
Année de création : 2002

 
close

Young people old voices

YOUNG PEOPLE OLD VOICES / création 2002

Chorégraphie Raimund Hoghe

Douze danseurs d'une vingtaine d'années, amateurs ou professionnels, face à Raimund Hogue, qui leur parle, qui les regarde, les accompagne ; en contrepoint musical, les voix du passé, celles de Jacques Brel, Bette Davis, Léo Ferré ou Dean Martin, dont l'émotion vient habiter cette variation sur "le Sacre du Printemps" de Stravinsky. "Young People, Old Voices" est une pièce minimaliste, abstraite et ciselée, où la recherche formelle se double d'un engagement historique qui explore la mémoire collective, sollicitée par ces chansons populaires. Un engagement politique, également, qui refuse le corps esthétiquement normé, le préférant sans artifices. Qu'ils soient plongés dans l'eau ou alignés, appuyés les uns contre les autres, qu'ils se rallient ou se scindent, les corps produisent leur propre langage, qu'il appartient à chaque spectateur d'interpréter.
« Mes sujets d'inspiration sont la réalité qui m'entoure, le temps dans lequel je vis, ma mémoire de l'histoire, les gens, les images, les sensations, la puissance et la beauté de la musique ainsi que la confrontation avec le corps - qui dans mon cas, ne répond pas aux idéaux conventionnels de beauté. Voir sur la scène des corps qui s'éloignent de la norme est important - non seulement du point de vue de l'histoire, mais aussi du point de vue de l'évolution actuelle qui tend à rabaisser le statut de l'homme à celui d'artefacts ou d'objets design.»

Après avoir écrit plusieurs années pour l'hebdomadaire allemand Die Zeit, Raimund Hoghe a été le dramaturge de Pina Bausch au Tanztheatre Wuppertal de 1980 à 1990. En 1989 il commence à écrire ses propres pièces, et à partir de 1994, intervient sur scène pour participer en tant qu'interprète à ses créations.

Sources : Festival d'Automne à Paris

Générique

Mise en scène et chorégraphie Raimund Hoghe collaboration artistique Luca Giacomo Schulte lumière Raimund Hoghe, Amaury Seval son Frank Strätker
musique, Leo Ferré, Pablo Casals, Judy Garland, Dean Martin, Bobby Solo, Peggy Lee, Pat Boone, Patsy Cline, Leonard Bernstein, Niña de Antequerra, Etta James, Alberta Hunter, Rebecca Pan, Patti Page,Billie Holiday, Victoria de los Angeles, Dalida, Bette Davis, Jacques Brel, Lieven Dousselaere avec Lorenzo De Brabandere, Wouter Bouchez, Sarah Késenne, Kristin Rogghe, Pascale Cuggia, Heine Røsdal Avdal, Nicolas Marie, Koen De Preter, Bérengère Bodin, Dorien Bastiaensen, Lieven Dousselaere, Raimund Hoghe

Dernière mise à jour : juin 2011

Hoghe, Raimund

Raimund Hoghe est né à Wuppertal. Il a commencé sa carrière en écrivant pour l'hebdomadaire allemand « Die Zeit » des portraits de petites gens et de célébrités, rassemblés par la suite dans plusieurs livres. De 1980 à 1990, il a été le dramaturge de Pina Bausch au Tanztheater Wuppertal, ce qui a également donné matière à la publication de deux livres. Depuis 1989, il s'est attelé à l'écriture de ses propres pièces de théâtre qu'ont jouées divers acteurs et danseurs. 1992, début de sa collaboration avec Luca Giacomo Schulte qui est à ce jour son collaborateur artistique. C'est en 1994 qu'il monte en personne sur la scène pour son premier solo « Meinwärts » qui forme, avec « Chambre séparée » (1997) et « Another Dream » (2000), une trilogie sur le XXe siècle. Suivront ensuite les créations de groupe : « Sarah, Vincent et moi » (2002), « Young People, Old Voices » (2002), « Tanzgeschichten » (2003), « Swan Lake,4 Acts » (2005), et le duo  « Sacre - The Rite of the Spring » (2004) avec Lorenzo De Brabandere. Il a retrouvé la forme solo en 2007 avec la création à Séoul et la présentation au Festival d'Avignon de « 36, Avenue Georges Mandel ». Raimund Hoghe poursuit son cycle de réappropriaion des classiques de l'histoire de la danse avec la pièce « Boléro Variations » en 2007 (création au Centre Pompidou / Festival d'Automne à Paris) et le solo « L'Après-midi », pour le danseur Emmanuel Eggermont, sur le « Prélude à l'Après-midi d'un faune » de Claude Debussy et des « Lieder » de Gustav Mahler (création au Festival Montpellier Danse 2008 /Théâtre du Hangar).

Parallèlement à son parcours théâtral, Hoghe travaille régulièrement pour la télévision. En 1997, pour le compte de la WDR (la télévision ouest-allemande) il met en scène « Der Buckel », un autoportrait long de soixante minutes. Ses livres ont été traduits en plusieurs langues et de nombreux pays d'Europe, ainsi que le Japon et l'Australie, l'ont invité à donner ces spectacles. Il vit à Düsseldorf et a reçu plusieurs prix, dont le « Deutscher Produzentenpreis für Choreografie » en 2001, le Prix de la critique Française en 2006 pour « Swan Lake, 4 Acts » dans la catégorie « Meilleur spectacle étranger ». Pour l'année 2008, les critiques du magazine ballet-tanz le consacrent « Danseur de l'année ».

Sources : Site de Raimund Hoghe

En savoir plus

raimundhoghe.com