Azimut

2013
Année de création : 2013
Déposée par : Fondation BNP Paribas

Azimut vient de l'arabe As-samt, au pluriel Sumūt, qui signifie "les chemins". Azimut est également un terme astronomique, qui mesure l'angle entre les astres et l'observateur.

 
close

Azimut

Pièce d’Aurélien Bory avec le Groupe acrobatique de Tanger (création 2013)

Librement inspiré de la figure de Sidi Ahmed Ou Moussa

On appelle les acrobates marocains "Les enfants de Sidi Ahmed Ou Moussa". Celui-ci était un illustre sage soufi du 16ème siècle dont le tombeau continue d'être un lieu de pèlerinage. Il est considéré comme le "Saint Patron" de l'acrobatie marocaine. Liée au soufisme, celle-ci n'est donc pas un art spectaculaire dès l'origine : elle est née d'une pratique rituelle berbère, composée de figures circulaires et pyramidales, dans lesquelles j’ai voulu reconnaître des représentations célestes et maternelles.

Dans le soufisme, quête ontologique, la question du chemin est centrale. Azimut vient de l'arabe As-samt, au pluriel Sumūt, qui signifie "les chemins". Azimut est également un terme astronomique, qui mesure l'angle entre les astres et l'observateur. Le ciel est ainsi désigné. Dans la légende de Sidi Ahmed Ou Moussa, le sage parvient au ciel, mais regardant alors la terre et ses hommes, il préfère revenir. Son chemin, entre autres, m'a incité à prendre le motif du retour comme élément principal de l'écriture.

J'ai aimé l'idée de ce retour vers la terre-mère, retour où naissance et mort se rejoignent, retour comme orientation de l'existence.

J'aime aussi rêver à ces vers de T.S. Eliot

" Nous ne cesserons pas notre exploration
  Et le terme de notre quête
  Sera d'arriver là d'où nous étions partis" 

Aurélien Bory, septembre 2013

Source : Cie 111

Générique

Conception, Scénographie et Mise en scène Aurélien Bory 

Avec les artistes du Groupe acrobatique de Tanger Mustapha Aït Ouarakmane, Mohammed Hammich, Amal Hammich, Yassine Srasi, Achraf Mohammed Châaban, Adel Châaban, Abdelaziz El Haddad, Samir Lâaroussi, Younes Yemlahi, Jamila Abdellaoui
et les chanteurs Najib El Maïmouni Idrissi, Raïs Mohand
Chef du Groupe acrobatique de Tanger Younes Hammich
Directrice du Groupe acrobatique de Tanger Sanae El Kamouni 

Création lumières Arno Veyrat
Composition musicale Joan Cambon
Plateau et manipulation Mickaël Godbille, Tristan Baudoin et Thomas Dupeyron (en alternance)
Sonorisation Stéphane Ley
Régie son Edouard Heneman
Régie lumières Olivier Dupré
Costumes Sylvie Marcucci avec Clotilde Elne et Amélie Mistler
Recherche et adaptation Taïcir Fadel
Décor et machinerie Pierre Dequivre et l'atelier de la fiancée du pirate
Vol Marc Bizet
Régie générale Arno Veyrat et Sylvie Ananos
Bureau d’études ICE Alain Abidbol 

Production, diffusion Florent Piraud et Alexandra Cahen (Grand Théâtre de Provence), Florence Meurisse et Christelle Lordonné (compagnie 111 - Aurélien Bory), Sanae El Kamouni et Marie Reculon (Scènes du Maroc)

Production déléguée Grand Théâtre de Provence [Aix-en-Provence]

Coproduction Grand Théâtre de Provence [Aix-en-Provence], Marseille-Provence 2013 - Capitale européenne de la culture, compagnie 111 - Aurélien Bory, Scènes du Maroc, Les Théâtres de la Ville de Luxembourg, Le Grand T théâtre de Loire-Atlantique Nantes, Le Volcan scène nationale du Havre, CIRCa Auch Gers Midi-Pyrénées, Théâtre du Rond-Point Paris, Agora pôle national des arts du cirque Boulazac-Aquitaine, la Filature scène nationale de Mulhouse

Avec le soutien Conseil Général des Bouches-du-Rhône - Centre départemental de créations en résidence, Assami, Deloitte, Fondation Deloitte et Fondation BNP Paribas
Avec l'aide L'Usine scène conventionnée pour les arts dans l'espace public Tournefeuille Toulouse Métropole

La compagnie 111 - Aurélien Bory est conventionnée par le Ministère de la Culture et de la Communication - Direction Régionale des Affaires Culturelles de Midi-Pyrénées, la Région Midi- Pyrénées et la Ville de Toulouse, et reçoit le soutien du Conseil Général de Haute-Garonne. Elle bénéficie du soutien de la Fondation BNP Paribas pour le développement de ses projets.
La compagnie 111 - Aurélien Bory est associée au Grand T théâtre de Loire-Atlantique

Scènes du Maroc bénéficie du soutien de la Fondations BNP Paribas et de la Fondation BMCI pour le développement de ses projets et reçoit le soutien de l'Institut Français du Maroc.

Mise à jour : mai 2014

Bory, Aurélien

Aurélien Bory, né en 1972, est metteur en scène. Il dirige la compagnie 111, fondée en 2000 et implantée à Toulouse. Parti du jonglage, Aurélien Bory développe un « théâtre physique » singulier et hybride, à la croisée de nombreuses disciplines (théâtre, cirque, danse, arts visuels, musique...). Il envisage la scène comme art de l'espace et s'appuie fortement sur la scénographie. Ses plus récentes pièces sont "Géométrie de caoutchouc" (2011) créé à Nantes, "Sans objet" (2009) créé à Toulouse et "Les sept planches de la ruse" (2007) créé en Chine. Ses spectacles sont présentées dans le monde entier et cette reconnaissance internationale débute avec "Plan B" (2003) et "Plus ou moins l'infini" (2005), créés en collaboration avec Phil Soltanoff. Également inspiré par la danse, Aurélien Bory met en scène le chorégraphe Pierre Rigal dans "Erection" (2003) et "Arrêts de jeu" (2006). Il conçoit aussi deux portraits de femme, "Questcequetudeviens?" (2008) pour la danseuse de flamenco Stéphanie Fuster et "Plexus" (2012) pour la danseuse japonaise Kaori Ito. Pour Marseille 2013, il imagine un nouveau projet pour les acrobates marocains, "Azimut" (2013), dix ans après "Taoub" (2004), spectacle fondateur du Groupe acrobatique de Tanger. Les œuvres d'Aurélien Bory sont animées par la question de l'espace. Il ne conçoit son travail théâtral que « dans le renouvellement de la forme » et « en laissant de la place à l'imaginaire du spectateur ». Aurélien Bory reçoit le prix Créateur sans frontières en 2008. Depuis 2011, il est artiste associé au Grand T à Nantes. En 2016, il crée "ESPÆCE", inspiré de l’oeuvre de Georges Perec, lors de la 70è  édition du Festival d’Avignon.

Sources : Site de la Compagnie 111 ; Dossier de presse Plan Bey

En savoir plus

cie111.com

 

Groupe acrobatique de Tanger

Direction artistique: Sanae El Kamouni

Année de création: 2003

Le  Groupe  Acrobatique  de  Tanger  s’est  formé sous l’impulsion de Sanae El Kamouni en  2003  avec  l’ambition  de  rassembler  une    troupe    d’acrobates    traditionnels  marocains  en  vue  de  créer  un  spectacle  de  cirque  contemporain.  Aujourd’hui,  le  Groupe Acrobatique de Tanger tourne  dans le monde entier. Au Maroc il existe une pratique ancestrale de l’acrobatie, où les artistes reproduisent toujours  les  mêmes  figures,  sans  possibilité  de  création.  Sanae  El  Kamouni  vient bouleverser  cette  pratique  et  lui  amène  un  souffle  nouveau.  Après  sa  rencontre  avec Aurélien Bory (Compagnie 111), ils  parcourent  tous  deux  le  Maroc  à  la  recherche   d’acrobates   et   rencontrent les Hammich à Tanger, une famille d’acrobates. De cette   rencontre naît   "Taoub" (2004)  qui  tourne  pendant  six  ans  dans  plus de vingt pays. Le  groupe  cultive  un  art  de  la  voltige  unique  au  monde,  issu  de  la  tradition  amazighe   de   Sidi   Ahmed   Ou  Moussa   datant  du  XVIe  siècle.  Cette  pratique  est  constituée de pyramides  humaines,  d’origine guerrière, qui servaient à franchir les murailles, et de figures circulaires, telle que la roue arabe. Ce savoir-faire ancestral se renouvèle  aujourd’hui  grâce  au  contact  de la chorégraphie occidentale. Les acrobates poursuivent leur parcours et invitent Martin  Zimmermann  et  Dimitri  de  Perrot  (metteurs en scène et circassiens) à créer "Chouf  Ouchouf"  (2010).  Ils  nous  proposent  une virée au cœur d’un souk labyrinthique, à travers une scénographie ingénieuse. Ces   artistes   de   haut   vol   posent   leurs   valises  à  Toulouse  en  2010.  Aurélien  Bory  renouvèle  sa  collaboration  en  2013  en  créant "Azimut".  En  2016  c’est  Abdeliazide  Senhadji (Compagnie XY) qui se joint à eux pour une nouvelle création.

Source: 17e Biennale danse (2016) - dossier de presse

 

Cette vidéo est aussi présente dans


Collections

Fondation BNP Paribas

Fondation BNP Paribas

Déposée par : Fondation BNP Paribas

La Fondation BNP Paribas est l’un des rares mécènes à soutenir des chorégraphes et des artistes issus des nouveaux arts du cirque. Aide à la création, soutien à la diffusion des spectacles et aux résidences d’artistes sont autant de moyens pour la Fondation BNP Paribas de favoriser le développement et le rayonnement de la création contemporaine aux côtés des autres partenaires institutionnels.

Voir la collection