Parade

2008
Année de création : 1917

Conçu pendant la Première Guerre mondiale, ce ballet répond à la volonté de Diaghilev de changer d'univers esthétique et inaugure l'orientation moderniste que suivront les Ballets Russes.

 
close

Parade

Chorégraphie Léonide Massine Remontée par Susanna Della Pietra Supervisée par Lorca Massine
Interprétation Europa Danse

Conçu pendant la Première Guerre mondiale, ce ballet répond à la volonté de Diaghilev de changer d'univers esthétique et inaugure l'orientation moderniste que suivront les Ballets Russes. La guerre et la révolution l'ayant coupé de la Russie, il fait désormais appel à des collaborateurs occidentaux et notamment à Pablo Picasso. Celui-ci se passionne pour l'univers du ballet qu'il voit alors, et sa personnalité domine bientôt l'ensemble de la réalisation de l'oeuvre. L'argument du ballet, une parade foraine, plaît à Picasso qui a une prédilection pour le thème des acrobates. Les deux tendances manifestées dans son travail, lors du séjour italien, sont perceptibles dans le rideau de scène, relativement réaliste, et les décors et costumes, d'esprit cubiste. Quant à la musique de Satie, elle amène une modernité faite de clarté, d'humour et de concision ne craignant pas de faire quelques incursions dans le jazz.

Sources : Programme de salle Maison de la Danse

 

Générique

La chorégraphie de Parade est conforme à la création
Chorégraphie originale Léonide Massine remontée par Susanna Della Pietra supervisée par Lorca Massine interprétation Europa Danse argument Jean Cocteau musique Erik Satie décor peint par Didier Courel
«Picasso et la danse» est présenté avec le concours de l'École de Flamenco du Conservatoire Royal de Madrid et avec l'accord de Picasso Administration
Aavec le soutien du Ministère de la Culture et de la Communication - Délégation au développement et aux affaires internationales - DMDTS, Région Centre, Région PACA, Département d'Eure et Loir mécénat Veolia Environnement, North Management Consulting, Harlequin, Repetto

Réalisation vidéo Charles Picq date du document vidéo 2008 production Maison de la Danse

Mise à jour : Janvier 2011

Massine, Léonide

Danseur, chorégraphe, maître de ballet et pédagogue américain d'origine russe (1895-1979)

Son parcours
Formé au théâtre et à la danse à l' École du Théâtre Bolchoï, il entre dans le Ballet en 1912. En 1913, il est engagé par Serge de Diaghilev aux Ballets Russes où il crée le rôle-titre dans la Légende de Joseph, et complète sa formation avec Enrico Cecchetti. Il compose, en 1915, sa première chorégraphie, Soleil de nuit, et mène désormais une double carrière de danseur et chorégraphe. Il quitte les Ballets russes en 1921, danse en Amérique du Sud et en Grande-Bretagne, renoue avec la chorégraphie pour les Soirées d'Etienne de Beaumont (1924) et revient chez Diaghilev de 1925 à 1928, participant également aux spectacles de la Revue de Cchran à Londres (1925-1926) et du Roxy Theater à New York jusqu'en 1930. Il collabore avec la Compagnie Rubinstein (1928 et 1931) et, à partir de 1932, avec les Ballets russes de Monte-Carlo. Il est chorégraphe invité à New York à l'American Ballet Theater (1942-1943), et au Ballet International du marquis de Cuevas en 1944. En 1945-1946, il dirige sa compagnie, Ballets Russe Highlights, puis retourne en Eurpoe où il crée ou remonte ses œuvres pour le Sadler's Wells Ballet, les Ballets des Champs Élysées, la Scala de Milan, l'Opéra-comique de Paris, le Grand Ballet du marquis de Cuevas et l'Opéra de Rome. En 1960, il fonde le Balletto Europeo pour le festival de Nervi. Jusqu' à sa mort il est invité à remonter ses oeuvres dans le monde entier.

Le danseur
Danseur adulé par le public pour sa présence scénique et sa vivacité, il excelle dans les rôles de caractère et demi-caractère et traduit la diversité des styles avec un grand sens du mouvement et du jeu théâtral. Il interprète peu le répertoire, paraissant dans la tarentelle du Lac des cygnes au Blochoï, et si on le voit aux Ballets russes dans les œuvres de Michel Fokine, il danse ensuite dans ses propres ballets marquant de sa personnalité le Chinois de Parade, le Meunier du Tricorne, le danseur de cancan de la Boutique fantasque, le Péruvien de Gaîté parisienne, le Hussard du Beau Danube bleu (1933) et le musicien de la Symphonie fantastique.

Le chorégraphe
Dans ses nombreuses chorégraphies s'expriment son sens de l'humour et son goût pour le burlesque, son attirance pour la danse de caractère russe, espagnole et la commedia dell'arte, et son intérêt pour l'art moderne. Il traite aussi avec succès des thèmes religieux. Dans toutes ses œuvres, il impose une conception moderne de la danse académique dans le style néoclassique. Sa gestuelle, marquée par une esthétique angulaire, intègre l'expression mimique à la danse, et privilégie la spontanéité et la vivacité du mouvement, dans des chorégraphies d'où tout pause est bannie.

L'enseignant
Professeur, il ouvre son école à Londres en 1923, et dans les années 1960 enseigne l''écriture de la danse à la Royal Ballet School.

L'auteur
Il est l'auteur de deux ouvrages, My life in Ballet (New York, 1968) et Massine on Choregraphy (Londres, 1976)

Source : Dictionnaire de la Danse, Philippe Le Moal, Larousse, 1999

En savoir plus

www.massine-ballet.com 

Europa Danse

Direction artistique Jean-Albert Cartier
Date de création 1999

Europa Danse a été créée en 1999 par Jean-Albert Cartier, s'inspirant de l'Orchestre des Jeunes de Claudio Abbado. En effet, pourquoi ne pourrait-on pas transposer ce qui réussissait pour de jeunes musiciens à de jeunes danseurs, en leur offrant le passage obligé entre la fin de leurs études et leur entrée dans la vie professionnelle ? C'est ainsi que depuis sa création, Europa Danse a accueilli près de 250 jeunes danseurs, âgés de 16 à 21 ans. Issus de formation classique, ils ont été sélectionnés avec l'aide d'Hélène Traïline dans des conservatoires ou écoles privées en Europe. En huit ans, 90% des danseurs issus de l'Académie Europa Danse vivent aujourd'hui de leur art. Certains brillent déjà dans de grandes compagnies internationales telles que le San Francisco Ballet, American Ballet Theatre, Het National Ballet d'Amsterdam, English National Ballet, Cullberg Ballet et les compagnies de Jiri Kylian, Nacho Duato, John Neumeier, Opéra de Lyon...

Sources : Programme de salle Maison de la Danse

En savoir plus
www.le-traitdunion.com

Dernière mise à jour : Janvier 2011

Cette vidéo est aussi présente dans


Collections

Maison de la Danse de Lyon

Maison de la Danse de Lyon

Dès sa création, la Maison de la Danse a fait preuve d’une conscience patrimoniale en mettant en place une politique de l’image. Une grande partie des spectacles programmés sont filmés par Charles Picq ; une collection vidéo se constitue et la danse y apparaît dans sa dimension internationale, sous toutes ses formes, genres et styles.

Voir la collection