De carne e sonho

2006
Année de création : 2003

 
close

De carne e Sonho

Direction artistique, chorégraphie Jomar Mesquita
assisté de Bruno Ferreira, Fernanda Nogueira, Juliana Macedo

De Carne e Sonho (De chair et de songe) est un hommage brésilien au tango, danse voisine puisque les six danseurs et les cinq musiciens sont tous originaires de Belo Horizonte. Un tango sensuel et libre, qui s'offre même un flirt avec la samba carioca. Une composition magistrale et fougueuse sur les musiques de Piazzolla, Gardel, Barbieri ou... Vivaldi. Tango dramatique ou joyeux, langoureux ou insolent, hiératique ou audacieux, corps à corps et cœur à cœur. Le tango, passionnément.

Qu'est-ce le tango pour vous ?
"Le tango représente un énorme et très fort sentiment de passion avec toutes ses nuances. Il est à la fois agressif, très mélancolique et suave. Je ne peux pas croire qu'il existe une personne capable d'écouter la musique de Piazzolla sans ressentir une quelconque émotion. De plus, le langage chorégra- phique du tango est richissime, rendant possible de belles et d'infinies créations, même avec des musiques qui n'ont aucun rapport avec le tango. Par exemple, la Samba au Brésil emprunte aujourd'hui des pas liés au tango."
Jomar Mesquita

Source : programme de salle de la Maison de la Danse

Générique

direction artistique, chorégraphie Jomar Mesquita assisté de Bruno Ferreira, Fernanda Nogueira, Juliana Macedo danseurs Bruno Ferreira, Fernanda Nogueira, Jomar Mesquita, Juliana Macedo, Daniel Vidal, Fabiana Lopes, Welbert de Melo, Nayane Diniz musiciens (Quinteto Dialeto) Marcelo Corrêa, Renato Hanriot, Paulo Roberto Machado ,Camilo Córdova Christófaro, Daniel Córdova Christófaro répétiteurs Jomar Mesquita, Jacqueline de Castro préparation Orlando de Paula scénographie Osla Arquitetura, Ed Andrade réalisation du décor Joaquim Pereira costumes Baby Mesquita habilleuses Heloisa Paixâo, Vânia Lúcia Correia da Silva couturière Maria Helena Aguiar tailleur Floriano Lima Neto chaussures Anésia Santana, Sapataria do Futuro photographe Guto Muniz lumière Leonardo Pavanello régisseur lumière Leonardo Pavanello accessoires Tuca Pinheiro, Júlio Maciel
avec le soutien de João Baptista Mesquita
production exécutive Baby Mesquita assistants de production Fabio Ramos, Regina Moura production Associação Cultural Mimulus
remerciements Ministério da Cultura do Brasil, Secretaria Estadual de Cultura do Estado de Minas Gerais, Fundação Municipal de Cultura e Prefeitura Municipal de Belo Horizonte, Fundação Acesita, MSA Infor, Bergmann, Usiminas, Util

durée 1h05

Production vidéo Cia Mimulus, Maison de la danse réalisation Charles Picq, 2006 Mise à jour : décembre 2011

Mesquita, Jomar

Le Brésilien Jomar Mesquita est danseur, professeur et chorégraphe pour la compagnie Mimulus. Depuis 1989, il s’est consacré à la recherche des différents styles et genres dans les prestigieuses écoles du Brésil, de Cuba, d’Argentine, du Costa Rica, de France, d’Angleterre, d’Espagne et des États-Unis. Il a également étudié le cirque, le théâtre, la danse classique, le zapateado, l’éclairage scénique, la chorégraphie et la musique. Son travail a été largement reconnu et récompensé lors de régulières participations dans les plus importantes manifestations et concours de danse au Brésil et à l’étranger. Véritable phénomène de société en Amérique Latine, la danse de salon est pratiquée chaque fin de semaine par des dizaines de millions de couples. En 1990, Jomar Mesquita il prend la direction de l’école de danse de ses parents à Belo Horizonte, considérée comme l’une des meilleures écoles du pays. En 1992, Jomar Mesquita fonde la compagnie Mimulus, une des rares compagnies professionnelles de danses de salon qui existe actuellement dans le monde. Il a créé pour la compagnie plusieurs spectacles sur les différents styles de danse (des rythmes des Caraïbes à la samba en passant par le rock, le swing et autres danses de salons) : « Bagagem » (2000), « E Esse Alguém Sabe Quem » (2001), « De carne e Sonho » (2003), « Do Lado Esquerdo de Quem Sobe » (2006), « Dolores » (2007), « Por Um Fio » (2009), "Pretérito Imperfeito" (2014).

Avec un style nerveux et dynamique, Mimulus va au-delà des limites formelles de chaque danse en ajoutant à la technique classique et contemporaine une certaine théâtralité. Ses spectacles ont été récompensés par de nombreux prix. Le public français a pu découvrir l’originalité, l’innovation et la créativité de la compagnie lors de sa première invitation en France lors de la Biennale de la Danse Terra Latina en 2002. De plus, les Lyonnais ont pu mesurer le talent de Jomar Mesquita lors des cours de danse donnés en journée à plus de 500 personnes sur la place des Terreaux. Il a également présenté « Do Lado Esquerdo de Quem Sobe » lors de la Biennale de la Danse Danse la Ville en 2006. En plus de son rôle de chorégraphe et de directeur au sein de la compagnie Mimulus, Jomar Mesquita développe quelques activités avec d’autres professionnels et enseigne la danse aux enfants défavorisés.

Source: Programme Maison de la Danse ; Site de la cie Mimulus

En savoir plus

mimulus.com.br

Cette vidéo est aussi présente dans


Collections

Biennale de la danse

Biennale de la danse

Déposée par : Biennale de la danse

Tous les deux ans, Dominique Hervieu directrice artistique de la Biennale de la Danse élabore la programmation du festival et propose « la Fabrique du Regard ». Cette fabrique a pour but d’aiguiser le regard des spectateurs, d’engager le dialogue avec les artistes et de partager des réflexions esthétiques. Cette collection dédiée à la culture chorégraphique est un outil central de la Fabrique du Regard. Bonnes découvertes …

Voir la collection
Maison de la Danse de Lyon

Maison de la Danse de Lyon

Dès sa création, la Maison de la Danse a fait preuve d’une conscience patrimoniale en mettant en place une politique de l’image. Une grande partie des spectacles programmés sont filmés, une collection vidéo se constitue et la danse y apparaît dans sa dimension internationale, sous toutes ses formes, genres et styles.

Voir la collection