Chotto Desh

2016
Auteur : Khan, Akram
Année de création : 2015

Chotto Desh est un conte dansé qui retrace l’itinéraire d’un homme adulte qui va replonger dans les souvenirs de l'enfant qu’il a été. Un enfant élevé en partie au Bangladesh, dans une société radicalement différente de la société britannique.

 
close

Chotto Desh

En 2011, Akram Khan crée DESH, un solo qui a remporté un succès immédiat dans le monde entier. Cet engouement a amené le chorégraphe à proposer une version pour les enfants à partir de sept ans, et pour leur famille, avec l’aide de la metteuse en scène de théâtre Sue Buckmaster.
Chotto Desh qui siginifie "petite patrie" est un conte dansé qui retrace l’itinéraire d’un homme adulte qui va replonger dans les souvenirs de l’enfant qu’il a été. Un enfant élevé en partie au Bangladesh, dans une société radicalement différente de la société britannique.
Le spectacle se présente ainsi comme un récit initiatique en même temps qu’un spectacle total, qui mélange différents registres de danse mais aussi la parole, le mime, la vidéo... Jouant habilement avec des images de synthèse, le danseur grimpe jusqu’à la cime des arbres, s’amuse avec un éléphant et des papillons, vogue sur des bateaux fantastiques... Akram Khan n’a pas son pareil pour faire naître sous nos yeux un monde merveilleux et nous inviter à le découvrir.

Source : Biennale de la Danse
Générique

Chorégraphie Akram Khan
Danseurs D. Alamanos ou N. Ricchini Composition musicale J. Pook Création lumières G. Hoare Récit imaginé par A. Khan, K. Naïr Écrit par A. Khan, S. Buckmaster, K. Naïr Assistant à la chorégraphie J. Agudo Design visuel T. Yip Animation Y. Culture Création costumes K. Nakano Régie son et vidéo A. Stein Régie son S. Parr Conseillère costumes M. Trottmann Producteur technique S. Loonen (Arp Theatre) Régisseur général E. Yetton Répétitrice A. Butler Régisseur plateau D. Sudron Séquence de la tête peinte conçue par A. Khan, D. Jalet Paroles de Bleeding Soles écrites par L. Gazi
Chanteurs S. Alam, M. Pappenheim, J. Pook (voix / alto / piano), J. Schonfield, T. Tzarovska

Production vidéo Maison de la Danse
Réalisation Fabien Plasson
2016

 

Khan, Akram

Après  s’être  formé  avec  Sri  Pratap  Pawar  à la danse kathak (danse traditionnelle du nord  de  l’Inde),  il  décroche  son  premier  rôle   à   treize   ans   dans   « Mahâbhârata », une  pièce  de  Peter  Brook  qui  marque  les  esprits. À partir des années 1990 il mêle la danse  contemporaine  à  cet  art  traditionnel dans Polaroid Feet (2001), Ronin (2003) et Third  Catalogue  (2005).  Entre-temps  il  étudie à P.A.R.T.S. (Bruxelles) école dirigée par Anne Teresa De Keersmaeker.
Akram Khan devient rapidement une figure de   la   scène   chorégraphique   mondiale.   S’affranchissant  des  scènes  théâtrales  et  des  frontières  entre  les  danses,  il  crée  en   2006   la   plupart   des   chorégraphies   de  la  tournée  de  Kylie  Minogue.  En  2009  il  conçoit  le  solo  kathak  « Gnosis »  pour  Svapnagata,   festival   de   danses   et   de   musiques  indiennes  dont  il  est  le  directeur artistique. En  2012  il  crée  la  partie  chorégraphique  de  la  cérémonie  d’ouverture  des  Jeux  Olympiques  de Londres.
Grand interprète, il se met en scène dans un  solo  autobiographique  en  2011,  « DESH » qui signifie « terre », dans lequel il retourne à  ses  origines et qui emporta un succès immédiat.  Cet engouement a amené le chorégraphe à proposer, en 2015, une version pour les enfants à partir de sept ans et leur famille, « Chotto  Desh » (Petite patrie), avec l’aide de la metteuse en scène de  théâtre  Sue  Buckmaster.
« Torokaka » (2014)  créé  avec  Israel  Galván  est  une  rencontre  de  deux  danseurs au sommet de leur art, une joute dansée  entre  deux  cultures  :  indienne  et  espagnole.  En 2016  il  présente  « Until the Lions », inspiré d’un passage du livre de Karthika Naïr qui revisite les grandes pages du Mahabharata (livre sacré indien).

Source: 17e Biennale de la Danse - dossier de presse 2016

En savoir plus

akramkhancompany.net

Cette vidéo est aussi présente dans


Collections

Biennale de la danse

Biennale de la danse

Déposée par : Biennale de la danse

Tous les deux ans, Dominique Hervieu directrice artistique de la Biennale de la Danse élabore la programmation du festival et propose « la Fabrique du Regard ». Cette fabrique a pour but d’aiguiser le regard des spectateurs, d’engager le dialogue avec les artistes et de partager des réflexions esthétiques. Cette collection dédiée à la culture chorégraphique est un outil central de la Fabrique du Regard. Bonnes découvertes …

Voir la collection
Maison de la Danse de Lyon

Maison de la Danse de Lyon

Dès sa création, la Maison de la Danse a fait preuve d’une conscience patrimoniale en mettant en place une politique de l’image. Une grande partie des spectacles programmés sont filmés par Charles Picq ; une collection vidéo se constitue et la danse y apparaît dans sa dimension internationale, sous toutes ses formes, genres et styles.

Voir la collection