Huddle - Scramble

2016
Auteur : Forti, Simone
Année de création : 1971

Extraits remontés par le Groupe d’intervention chorégraphique-Association Filigrane (La Roche-sur-Yon), coordinatrice Maryline Charneau, dans le cadre de Danse en amateur et répertoire (2015)

 
close

Danse en amateur et répertoire

Le CN D coordonne un programme d’accompagnement de la pratique amateur au-delà de la phase d’apprentissage technique et du cours de danse, qui permet à des groupes de danseurs, composé d’un minimum de cinq danseurs, de découvrir une écriture chorégraphique à travers une œuvre significative dans l'histoire de la danse, et ayant connu l'épreuve de la scène, ou des danses non reliées à une pratique scénique (danses traditionnelles, danses du monde…) en se confrontant aux sources de cette pratique.

Ouvert à tous les styles et à toutes les histoires de danse, le projet comporte deux volets : l’appropriation dansée d’une œuvre ou l’exploration d’un corpus de danses, la connaissance approfondie de l’environnement culturel du répertoire travaillé.

 Le programme permet aux groupes et à leurs coordinateurs artistiques de rencontrer et travailler avec un professionnel confirmé (chorégraphe et/ou interprète du répertoire choisi, notateur ou collecteur) : son intervention auprès du groupe couvre un volume de trente à quarante heures, et plus, réparties en fonction des nécessités de travail. Le groupe s’engage à présenter son travail en public deux fois au minimum, dont une lors d’une journée nationale rassemblant les différents groupes retenus et leur donnant ainsi accès à une grande scène.

Huddle - Scramble

Huddle (1961)
Scramble (1971)
chorégraphie Simone Forti
Extraits remontés par le Groupe d’intervention chorégraphique (
Association Filigrane, La Roche-sur-Yon), coordinatrice Maryline Charneau, dans le cadre de Danse en amateur et répertoire (2015)

 

Le groupe
Passionné par l’improvisation
et les méthodes de composition instantanée du mouvement, le Groupe d’intervention chorégraphique, né en 2003 et ancré à La Roche-sur-Yon, est constitué d’amateurs âgés de 38 à 66 ans. Revendiquant dans leur pratique, l’expérimentation et le plaisir
du jeu, l’authenticité et la spontanéité,
les participants font appel depuis deux ans pour leurs ateliers à Claire Filmon, collaboratrice de Simone Forti depuis vingt ans. Le groupe a reçu le soutien du Grand R, scène nationale de La Roche-sur-Yon.

Le projet
Désirant creuser et affiner sa pratique
 de l’improvisation autour des questions du « vivre » et du « danser ensemble »,
 le groupe a demandé à Claire Filmon,
 qui transmet les pièces de Simone Forti depuis une dizaine d’années, d’ausculter en profondeur l’histoire de l’improvisation et ses enjeux artistique, pédagogique, philosophique et politique. Les pièces « Huddle » et « Scramble », toutes deux appartenant à la période Dance Constructions selon la formule de Simone Forti, sont explorées dans différents contextes, en intérieur comme en extérieur, au plus près de l’esprit d’aventure de la chorégraphe.

La chorégraphe
Personnalité forte de la scène américaine, versant « happening », Simone Forti, passée par des études d’arts plastiques, s’est fait connaître dans les années 1960-1970 avec des performances comme « See Saw »(1960), où deux personnes se balancent sur une planche-balançoire, les plus infimes mouvements de l’une affectant ceux de l’autre, et « Rollers »(1960), où en compagnie de Robert Morris et Yvonne Rainer, elle chante sur des palettes en bois à roulettes. Proche du Judson Dance Theater, mouvement d’avant-garde apparu dans les années 1960 à New York, elle explore successivement les mouvements des animaux, la relation entre geste et parole. Parmi ses pièces emblématiques, il faut citer « Huddle »(1961), sur la question
 du groupe comme organisme vivant
à travers l’escalade d’une montagne
 de danseurs, « Sleep Walkers », inspirée
 des comportements des flamands roses 
et des ours polaires et « Scramble »(1971), phénomène de circulation tournoyante. Elle a collaboré avec Steve Paxton et crée en 1986 la Simone Forti & Troupe avec laquelle elle produit des portraits dansés de paysages, croisant gestes et textes.

 

GÉNÉRIQUE

Huddle
Création les 26 et 27 mai 1961 (sous le titre Five Dance Constructions and Some Other Things) au Yoko Ono Loft Performance, Dimensions variables, The Museum of Modern Art, New York. Committee on Media and Performance Arts Funds, pour 7 interprètes : Ruth Allphin, Carl Lehmann-Haupt, Marnie Mahafey, Robert Morris, Simone Morris, Steve Paxton, Yvonne Rainer.
Durée originale : 10 minutes

Scramble (Folk Dance)
Création le 27 février 1971
 au California Art Museum 
à Pasadena (États-Unis)
, pour des étudiants du California Institute of the Arts (Valencia, États-Unis)

Durée originale : 10 minutes

Transmission Claire Filmon, collaboratrice
 de Simone Forti, engagée dans la transmission de ses pièces depuis les années 2000
Danseurs Claude Auger, Astrid Busnel, Laurence Busson, Lucien Chardonneau, Sylvie Costes, Marie-Claude Delion, Karine Huszar, Karine Larousse, Sophie Massaregli, Nelly Monchoix, Claude Palun, Christine Soccoro, Marguerite Texier.

Durée de l’extrait 15 minutes
Réalisation CND
mise à jour : juin 2016

Forti, Simone

D’origine italienne, née en 1935, Simone Forti émigre à Los Angeles dès l’âge de quatre ans. Après des études de psychologie et de sociologie, elle fréquente les milieux proches du courant de l’Expressionnisme abstrait et entame une carrière de peintre. À partir de 1955, elle participe à San Francisco aux ateliers d’Anna Halprin qui enseigne l’improvisation conçue comme performance artistique, puis intègre sa compagnie.

En 1960, à New York, elle étudie la composition au Merce Cunningham Studio avec le musicologue Robert Dunn et se familiarise aux pratiques aléatoires. Elle y rencontre Trisha Brown, Lucinda Childs, Yvonne Rainer et Steve Paxton. Parallèlement aux premiers happenings auxquels elle participe, elle conçoit ses premières constructions de danse conceptuelles d’esprit minimaliste.

À la fin des années 60, débutent ses études sur les mouvements des animaux au Zoo de Rome qui aboutiront au développement d’un vocabulaire de mouvements « naturels» qu’elle mettra en pratique dans des collaborations avec des musiciens. En 1986, c’est la création du « Simone Forti & Troupe» avec lequel elle développe plusieurs « portraits» naturels, géographiques ou historiques de lieux spécifiques. Elle élabore aussi une danse narrative mêlant la parole et le mouvement, qu’elle appelle «Logomotion». Toujours active, elle enseigne dans le monde entier et continue à inventer des modules originaux d’exploration du mouvement.

Cette vidéo est aussi présente dans


Collections

Danse en amateur et répertoire

Danse en amateur et répertoire

Danse en amateur et répertoire est un programme d’accompagnement de la pratique amateur au-delà du cours de danse et de la phase d’apprentissage technique. Destiné à des groupes de danseurs amateurs, il ouvre un espace de partage pour ceux qui désirent approfondir une pratique et une connaissance de la danse en relation avec son histoire.

Voir la collection