L'Irresponsabilité d'Apollon

1996
Année de création : 1996

Création de Joëlle Bouvier et Régis Obadia pour les étudiants du CNDC dans le cadre des Avant-premières 96

 
close

L'Irresponsabilité d'Apollon

En 1996, Joëlle Bouvier et Régis Obadia travaillent pendant quatre semaines et demie à la création de L'Irresponsabilité d'Apollon. Cette pièce annonce le cycle qu'ils consacreront aux grandes figures de la tragédie antique. Elle sera la seule qu'ils conduiront eux-mêmes directement auprès des étudiants. Ce qui n'est pas sans conséquences. Joëlle Bouvier racontera comment cette nouvelle posture modifia de façon substantielle ses habitudes de travail : en effet, confrontée à ces jeunes interprètes, il lui fallut ménager des distances pour objectiver, clarifier et donner valeur pédagogique à ses choix de direction du plateau, jusque là combien plus ardents et instinctifs. Plusieurs étudiants impliqués dans cette expérience, deviendront des interprètes de la pièce suivante des Bouvier-Obadia, Les Chiens, où pour la première fois ils resteront eux-mêmes à l'écart du plateau.

Cette pièce est interprétée la même année aux côtés de la reprise de There is a Time de José Limon (1956) et Pieux de Marie-France Delieuvin et Alvaro Restrepo. Le tout constitue les Avant-premières 96, selon la formule renouvelée chaque printemps, d'un spectacle de fin d'études produit par les étudiants de 2e année du CNDC.

             Gérard Mayen

 

Captation de mai 1996 au Centre Georges-Pompidou (Paris)


chorégraphie

Joëlle Bouvier et Régis Obadia

 

assistant chorégraphique

Rafael Pardillo

 

interprétation : promotion 1994-1996 des étudiants du CNDC

Carole Bonneau

Jaime Flor Molina

Alexandra Gilbert

Benjamin Houal

Fabrice Lambert

Hélène Maillou

Juha-Pekka Marsalo

David Monceau

Clarence Mugnier

Jorge Puerta Armenta

Mitsiko Shimura

 

avec la participation de

Delphine Trestard

Mustapha Ziane

 

création lumières

Marc Oliviero

 

création costumes

Thomas Smith

 

réalisation costumes

Lucie Guilpin

Christian Macé

Anne Poupelin

 

musiques

Alfred Schnittke

Antonio Vivaldi

P.J. Harvey

Yoshikazu Iwamoto

W.A. Mozart

 

régie lumières

Harrys Picot

 

régie son

Alain Cherouvrier

 

régie plateau

François Le Maguer

 

production

CNDC Angers

Bouvier, Joëlle

En 1980 Joëlle Bouvier crée la compagnie l'Esquisse avec Régis Obadia. Ensemble, ils signent 15 oeuvres chorégraphiques diffusées dans le monde entier et co-réalisent 4 court-métrages, primés dans de nombreux festivals et réalisent plusieurs clips vidéo dont "Casser la Voix", de Patrick Bruel . Elle a été co-directrice du CCN du Havre de 1986 à 1992, et du CNDC d'Angers de 1993 à 2003.

2004, elle crée la Cie Joëlle Bouvier et s'installe en résidence de création à la Scène Nationale des Gémeaux, à Sceaux de 2004 à 2008.

2015 elle retrouve le ballet du Grand Théâtre de Genève pour la création de Tristan & Isolde - Salue pour moi le monde, sur la musique de Richard Wagner.
Parallèlement à son activité de création, Joëlle Bouvier est invitée à réaliser des projets événementiels comme l'animation des vitrines du Grand Magasin Le Printemps à Paris en mars 2002, et en juin 2007. En août 2006, elle réalise une performance pour le lancement d'un nouveau produit cosmétique chinois, qui s'est déroulée au Palais des Congrès à Paris, puis en Chine. Depuis 2012, elle collabore avec la maison Hermès autour d'un spectacle sur les chaussures, présenté dans les filiales Hermès, à travers le monde.

Source : Site de la compagnie Joëlle Bouvier

En savoir plus

joellebouvier.com

 


Obadia, Régis

Régis Obadia est né en 1958 à Oran (Algérie), il étudie la danse de 1976 à 1979 à l'institut des Arts et du mouvement (Françoise et Dominique Dupuy) et s'initie au théâtre avec Jacques Lecoq. En 1980, il crée avec Joëlle Bouvier la compagnie l'Esquisse. Leurs premières pièces les propulsent au premier plan de la scène nationale et internationale.

Directeurs du centre national de danse contemporaine du Havre de 1986 à 1992, ils sont nommés directeurs artistique du centre national de danse contemporaine d'Angers en 1993, rebaptisé  CNDC l'Esquisse qu'ils dirigent jusqu'en 2003.

En 1998, Régis Obadia s'engage dans une démarche individuelle de création.
Figure importante de la danse contemporaine depuis le début des années 80, Régis Obadia, a tatoué les mémoires des spectateurs par des pièces à la sensualité fiévreuse et au geste puissant. Avec la création de sa propre compagnie depuis 2003, il impose sa patte singulière et son ouverture d'esprit en œuvrant aussi bien du côté de la danse pure que du théâtre. Collaborant régulièrement à des projets avec la Russie, en tandem avec Lisa Wiergasova, il a obtenu différents prix prestigieux dont "Le Masque d'Or" en 2004 pour sa chorégraphie "Le Sacre du Printemps" et L"a Mouette "en 2004 pour sa mise en scène de "L'Idiot" au festival Tchaïka de Moscou. Après "Le Sacre du Printemps" (2003) sur la musique de Stravinski, il a signé "Réversibilité" (2005), inspiré des Fleurs du mal de Baudelaire et Trois (2006), sur la musique de La jeune fille et la mort de Schubert, présenté au Théâtre Sylvia Montfort à Paris. Parallèlement, il a réalisé un documentaire Dominique Mercy "Danse Pina Bausch" (2003), hommage à l'interprète iconique de la chorégraphe allemande.

Source : site de la compagnie Régis Obadia

En savoir plus

regisobadia.com

 

 

Cette vidéo est aussi présente dans


Collections

CNDC Angers

CNDC Angers

Le Centre national de danse contemporaine - Angers est un centre chorégraphique national (CCN). Il est doté de cinq missions à partir desquelles se définit son projet artistique et pédagogique mis en œuvre par Robert Swinston, directeur du CNDC depuis janvier 2013 : création, résidences, programmation, sensibilisation et formation avec l’École supérieure.

Voir la collection