Sans Titre

2009
Année de création : 2009

 
close

Sans-titre

Une pièce pour Faustin Linyekula
Conception et chorégraphie Raimund Hoghe

L'invitation tient une place importante dans le travail de Raimund Hoghe. Que ce soit Lorenzo de Brabandere dans "Sacre – The Rite of Spring", ou Emmanuel Eggermont dans "L'Après-midi", ils sont nombreux à peupler l'espace de ce chorégraphe qui depuis son premier solo, "Meinwärts" (Vers moi), n'a cessé d'ouvrir son univers à la présence d'autres corps. Présences réelles, imaginaires, voix, silhouettes passées au filtre de la mémoire, histoires convoquées par des refrains, des chansons. La scène vacante est habitée ; les mouvements, les rituels qui la découpent mènent une lutte avec des lambeaux de temps.
Pour "Sans-titre", Raimund Hoghe a invité Faustin Linyekula, chorégraphe et danseur congolais. Inviter, pour lui, c'est arranger un espace perméable au partage. Suggérer une musique qui, comme celle de Bach, suivra son chemin en chacun – danseur et spectateur. Apporter quelques objets, les déplacer, pour ensemble construire des points, des contrepoints, des zones de friction. Attendre une image, la défaire, la laisser dériver ; permettre la création d'un langage à travers lequel deux corps, de forme, de couleur et de culture différentes puissent se rencontrer. Exposer. Amener. Déplier leur rapport à la mort, au temps.

Sources : Festival d'Automne à Paris

Générique

Une pièce pour Faustin Linyekula conception et chorégraphie Raimund Hoghe avec Faustin Linyekula et Raimund Hoghe lumière et décor Raimund Hoghe photographie Rosa Frank assistant Luca Giacomo Schulte régie Johannes Sundrup
Production Compagnie Raimund Hoghe
Coproduction Festival Montpellier Danse 2009, Theater im Pumpenhaus
Avec le soutien des studios Kabako, de la Ménagerie de Verre dans le cadre des Studiolab, et du Centre Chorégraphique National de Franche-Comté à Belfort 
Coréalisation Théâtre de Gennevilliers ; Festival d'Automne à Paris

Réalisation vidéo : Charles Picq
Production : Maison de la Danse

Dernière mise à jour : juin 2011

Hoghe, Raimund

Raimund Hoghe est né à Wuppertal. Il a commencé sa carrière en écrivant pour l'hebdomadaire allemand « Die Zeit » des portraits de petites gens et de célébrités, rassemblés par la suite dans plusieurs livres. De 1980 à 1990, il a été le dramaturge de Pina Bausch au Tanztheater Wuppertal, ce qui a également donné matière à la publication de deux livres. Depuis 1989, il s'est attelé à l'écriture de ses propres pièces de théâtre qu'ont jouées divers acteurs et danseurs. 1992, début de sa collaboration avec Luca Giacomo Schulte qui est à ce jour son collaborateur artistique. C'est en 1994 qu'il monte en personne sur la scène pour son premier solo « Meinwärts » qui forme, avec « Chambre séparée » (1997) et « Another Dream » (2000), une trilogie sur le XXe siècle. Suivront ensuite les créations de groupe : « Sarah, Vincent et moi » (2002), « Young People, Old Voices » (2002), « Tanzgeschichten » (2003), « Swan Lake,4 Acts » (2005), et le duo  « Sacre - The Rite of the Spring » (2004) avec Lorenzo De Brabandere. Il a retrouvé la forme solo en 2007 avec la création à Séoul et la présentation au Festival d'Avignon de « 36, Avenue Georges Mandel ». Raimund Hoghe poursuit son cycle de réappropriaion des classiques de l'histoire de la danse avec la pièce « Boléro Variations » en 2007 (création au Centre Pompidou / Festival d'Automne à Paris) et le solo « L'Après-midi », pour le danseur Emmanuel Eggermont, sur le « Prélude à l'Après-midi d'un faune » de Claude Debussy et des « Lieder » de Gustav Mahler (création au Festival Montpellier Danse 2008 /Théâtre du Hangar).
Parallèlement à son parcours théâtral, Hoghe travaille régulièrement pour la télévision. En 1997, pour le compte de la WDR (la télévision ouest-allemande) il met en scène « Der Buckel », un autoportrait long de soixante minutes. Ses livres ont été traduits en plusieurs langues et de nombreux pays d'Europe, ainsi que le Japon et l'Australie, l'ont invité à donner ces spectacles. Il vit à Düsseldorf et a reçu plusieurs prix, dont le « Deutscher Produzentenpreis für Choreografie » en 2001, le Prix de la critique Française en 2006 pour « Swan Lake, 4 Acts » dans la catégorie « Meilleur spectacle étranger ». Pour l'année 2008, les critiques du magazine ballet-tanz le consacrent « Danseur de l'année ».

Sources :  www.raimundhoghe.com

En savoir plus

www.raimundhoghe.com

Dernière mise à jour : Juillet 2012