Boot Dance

2009
Année de création : 1979

Extrait du spectacle "Boot Dance" du chorégraphe Walter Nicks qui a permis l'éveil du modern-jazz en France.

 
close

Boot Dance

Oeuvre chorégraphié par Walter Ricks.

Reprise par la compagnie James Carlès en 2009.

Carles, James

James Carlès est chorégraphe, chercheur et conférencier. Il reçoit une formation initiale en danses et musiques d'Afrique et de sa Diaspora puis il se forme auprès des grands noms de la danse moderne à New York et à Londres principalement. Depuis 1992, il a engagé une démarche artistique et analytique qui explore les "lieux de jonctions" entre les danses, rythmes et philosophies d'Afrique et de sa Diaspora avec les techniques et les cadres de pensées occidentales. A ce jour, le répertoire de sa compagnie est riche de plus d'une cinquantaine de pièces de sa propre création et d'auteurs comme Katherine Dunham, Pearl Primus, Talley Beatty, Asadata Dafora, Géraldine Armstrong, Rick Odums, Wayne Barbaste, Carolyn Carlson, Robyn Orlin, etc.

Danseur soliste et performer hors pair, James Carlès a été interprète et collaborateur artistique pour non seulement, de nombreux "ensembles musicaux" allant du Baroque, à la musique contemporaine, en passant par le Jazz; mais également des chorégraphes tels que Carolyn Carlson, Robyn Orlin, Rui Horta, Myriam Naisy, etc.

Artiste associé à l'Astrada-Jazz In Marciac de 2012 à 2014, chercheur associé au laboratoire LLA Créatis de l'université Jean-Jaurès de Toulouse, James Carlès est particulièrement investit dans des projets patrimoniaux pour la diversité et la diffusion de la culture chorégraphique.
Il est également créateur et directeur artistique du festival "Danses et Continents Noirs".


Nicks, Walter

Né à Pittsburgh, Pennsylvania le 26 juin 1925, et décédé le 3 avril 2007, Walter Nicks est recruté en 1944 par la Karamu Dance Company où il travaillera sous la direction d’Eleanor Frampton, une ancienne danseuse du Denishawn qui reconnaît son talent et le pousse à se rendre à New York pour continuer sa formation. A partir de 1945, il intègre l’école de Katherine Dunham et y trouve un enseignement extrêmement complet, très en avance sur son époque. En 1948, après être nommé Directeur Adjoint de l’école Dunham, il obtient le diplôme de professeur de technique Dunham, le Master Teaching Certificate in Dunham Technique. En 1953, il quitte l’école et crée une petite compagnie à Mexico, El Ballet Negro de Walter Nicks, qui se produira à plusieurs reprises dans la région.
De retour à New York, il rejoint l’équipe pédagogique de l’école du Dance Theatre of Harlem (il y restera jusqu’en 1973), enseigne au Phillips-Fort Studio (1954-55) et se produit avec Joe Nash et d’autres danseurs dans le ballet Games de Donald Mckayle. 
Pendant les années 1960, Walter Nicks enseigne régulièrement dans divers stages et festivals en Europe, notamment en France où les stages organisés par la Fédération Française de Danse vont lancer avec succès la danse jazz dans notre pays. En 1972, la FFD lui demande de fonder le Walter Nicks Dance Theatre Workshop, une compagnie qui tournera en France, en Belgique et aux Antilles françaises. Il sera de surcroît co-fondateur et directeur artistique du Centre de Formation Professionnelle de Poitiers de 1982 à 1992.
Sa carrière européenne ne l’empêche pas de continuer son activité aux Etats-Unis. A partir de 1973, il affilie sa compagnie au Connecticut College American Dance Festival et participe au National Endowment for the Arts’s “Artists-in-the-Schools”, un programme de neuf ans. En 1989, il chorégraphie Spirit Blues pour le Ballet national de Finlande. Récemment il a chorégraphié Trance Atlantic pour la Cie Philadanco (2000) et dansé à l’Hommage rendu à Katherine Dunham par Jacob’s Pillow en 2002.