Douve

2013
Année de création : 2013

Un trio de danseuses et musique pour orchestre de chambre et électronique. Enregistré au Centre national de la danse à Pantin le 18 octobre 2013

 
close

Douve

création 2013

chorégraphie Tatiana Julien

Un trio de danseuses et musique pour orchestre de chambre et électronique.

La chorégraphe Tatiana Julien, le compositeur Pedro Garcia-Velasquez et l'écrivain Alexandre Salcède s'aventurent dans le domaine de la poésie afin de proposer une lecture sensible du recueil "Du mouvement et de l'immobilité de Douve” (1953) d'Yves Bonnefoy.

La pièce naît du désir de libérer la danse de son langage en empruntant les voies de l'écriture, elle-même en chemin pour se libérer des carcans de la pensée conceptuelle.

Plutôt qu'une transposition mimétique sur l'espace de la scène, les interprètes proposent au spectateur paysages et instants poétiques empreints des textures, des couleurs, de la musicalité et de l'univers de l'œuvre.

Le projet “Douve” est né de la volonté de faire passer les mots d'Yves Bonnefoy par la chair des danseuses. Cette tentative d'incarnation a suscité d'autres mots encore, d'autres textures, d'autres rythmes, auxquels Alexandre Salcède a donné forme dans le recueil “À mesure d'ombre”, publié aux éditions Abordo.

Générique

conception Tatiana Julien, Pedro Garcia-Velasquez, Alexandre Salcède
chorégraphie
Tatiana Julien
interprétation Ariane Derain, Tatiana Julien, Elodie Sicard
composition musicale Pedro Garcia-Velasquez (partie électronique réalisée par le compositeur et partie acoustique enregistrée à la fondation Singer- Polignac par l'ensemble Le Balcon)

réalisation Centre national de la danse
durée 51 minutes

En savoir plus

Site de la compagnie C'Interscribo

Dernière mise à jour : janvier 2014

Julien, Tatiana

Diplômée du Conservatoire national supérieur de musique et de danse de Paris en 2010, Tatiana Julien devient interprète pour la compagnie 72/73, Nathalie Pernette et Thomas Lebrun. Elle est également titulaire d'une licence Art du spectacle chorégraphique de l'université Paris 8 et a publié des articles dans la rubrique Scène du site d'actualité culturelle lintermede.com et dans les revues Repères et Le Pan des Muses. En mars 2011, elle fonde la compagnie C'Interscribo qui signifie « j'écris entre les lignes ».

En juin 2011, elle est désignée avec sept autres jeunes artistes des pays du pourtour méditerranéen, par Boris Charmatz et Vincent Baudriller, pour participer à la 2e édition du Réseau Kadmos, impulsé par les Festivals d'Avignon, de Barcelone, d'Athènes et d'Istanbul.

Sa première pièce, "La Mort & l'Extase", traite de l'érotisme et de la mort dans une conception sacrée, comme seuil de l'interdit qui mène vers l'au-delà. Elle est d'abord présentée en juin 2010 au Théâtre de la Ville à Paris avant d'être créée en février 2012 au festival Faits d'Hiver.

La danse de Tatiana Julien s'inspire d'images très réalistes. Le terme de verbe, ou d'action, est l'un des moyens de rendre à son geste sa dimension concrète. Sa rencontre avec l'écriture trouve son prolongement avec la création de "Douve", impulsée par la poésie d'Yves Bonnefoy. Tatiana Julien propose pour cette création une collaboration au compositeur Pedro Garcia-Velasquez et à l'écrivain Alexandre Salcède. Le projet "Douve" prend deux formes : "Douve, première figure", solo de vingt minutes, créé au festival Off d'Avignon 2012 par Micadanses, à la Condition des Soies ; et "Douve, trio de danseuses et musique pour orchestre de chambre et électronique" de cinquante minutes, créé au festival Faits d'Hiver en février 2013 à L'Atelier de Paris – Carolyn Carlson. En 2013, Tatiana Julien coécrit avec la comédienne et metteuse en scène Marine de Missolz un duo sur le thème de l'errance intitulé "Ruines".

La compagnie C'interscribo est en résidence à L'Échangeur – CDC Picardie et à Micandanses – Paris.

En savoir plus

Site de la compagnie

Dernière mise à jour : janvier 2014

Cette vidéo est aussi présente dans


Collections

Centre national de la danse

Centre national de la danse

Menant une politique active de soutien à la création et à la diffusion, le CND favorise la rencontre entre publics et professionnels autour de toutes les esthétiques. Les services et ressources proposés s’adressent à tous les acteurs du secteur (danseurs, chorégraphes, professeurs, administrateurs, chercheurs, programmateurs, compagnies, lieux de création et de diffusion, lieux de formation ou écoles de danse, relais culturels…).

Voir la collection