Karin Waehner, l'empreinte du sensible

2002

Consacré à l’une des pionnières de la danse moderne en France, ce film sur Karin Waehner, danseuse, chorégraphe et remarquable pédagogue, est étoffé de multiples témoignages émouvants.

 
close

Karin Waehner, l'empreinte du sensible

Karin Waehner, l'empreinte du sensible

 

Consacré à l'une des pionnières de la danse moderne en France, ce film sur Karin Waehner, danseuse, chorégraphe et remarquable pédagogue, est étoffé de multiples témoignages émouvants. Chorégraphes, critiques et danseurs de plusieurs générations, dont Angelin Preljocaj, évoquent son enseignement, tandis que de rares documents d'archives montrent son parcours artistique et le situent dans l'Histoire.

Une bonne part du travail de la danse contemporaine se déroule dans le secret de la transmission, fruit de la grande qualité pédagogique de danseurs et chorégraphes qui œuvrent souvent dans l'ombre. Cette "empreinte du sensible" découvre tout un pan de l'histoire de la danse. Née en 1926, Karin Waehner a étudié et dansé chez Mary Wigman, puis séjourné à Buenos Aires, avant de s'installer en France en 1953 où elle a créé et enseigné jusqu'à la fin de ses jours en 1999. Défrichage à mains nues, travail sur le ressenti, mise en état, nécessité intérieure, le travail de la chorégraphe allemande porte sur la sensation. Celle d'un corps lentement modelé mais aussi partagé par l'histoire. Un corps critique qui assume et reconduit le geste dont il est le médiateur. Cette délicate et rigoureuse démarche d'appréhension de la mémoire est aussi largement évoquée et commentée par elle-même.


(Irène Filiberti)

 

Générique

2002, 73', couleur, documentaire

 

Réalisation : Sylvia Ghibado,Marc Lawton.

Production : Aladin, Antéa, Muzzik.

Participation : CNC, ministère de la Culture et de la Communication (DMDTS), ministère de la Jeunesse et des Sports, Procirep, Fédération française de danse.

 

 

Contact

Ministère de la Culture et de la Communication : claire.perrus@culture.gouv.fr

CNC Images de la culture : alain.sartelet@cnc.fr


Dernière mise à jour : septembre 2013

Waehner, Karin

(1926 - 1999)

Danseuse, chorégraphe et pédagogue française d'origine allemande.

Elle étudie avec M. Wigman à Leipzig (1946-1949) et participe à certains de ses spectacles. Après un séjour à Buenos Aires (l'Attente, 1949), elle s'installe en France en 1953. Elle travaille auprès de B. Kniaseff et d'Étienne Decroux, enseigne à Pleyel, et danse avec J. Serry, J. Robinson (le Seuil, 1956), J. Andrews ou D. Dupuy. Elle présente ses premières œuvres au Théâtre d'Essai de la danse de D. *Maggie, puis, en 1959, fonde les Ballets contemporains Karin Waehner, où elle se démarque de Wigman par une économie du geste et une intensité directe puisées aux États-Unis chez M. Graham.

Professeur exigeant un apport émotionnel et gestuel authentiques, elle forme nombre de chorégraphes (K. Cremona, J. Pomarès, A. Preljocaj) tout en continuant à créer pour sa compagnie : l'Oiseau qui n'existe pas (1963), Six Chants d'Odetta (1971), Sehnsucht (1982).

Danseuse, elle apparaît aussi dans les pièces d'autres chorégraphes (A. Dreyfus) ou au théâtre (Éloge de l'ombre, 1997, m. en sc. Jacques Rebotier).

(Dictionnaire de la danse, sous la direction de Philippe Le Moal, Larousse, 2008)

Dernière mise à jour : septembre 2013

Cette vidéo est aussi présente dans


Collections

Collection CNC - Images de la culture

Collection CNC - Images de la culture

Sous l’égide du Ministère de la Culture et de la Communication, le catalogue Images de la culture, géré par le Centre national du cinéma et de l’image animée (CNC), présente 300 de ses films consacrés à la danse. Réunissant captations de spectacle, fictions, entretiens ou documentaires, cette collection donne à voir une précieuse diversité d’esthétiques et d’approches de l’art chorégraphique du XXe siècle à aujourd’hui.

Voir la collection