Sanctum - Imago

1964
Année de création : 1964
Déposée par : Numeridanse.tv

Sanctum et Imago sont deux spectacles notables dans l'oeuvre d'Alwin Nikolaïs avec l'utilisation nouvelle de costumes déformant le corps des danseurs.

 
close

Nikolaïs, Alwin

 

En savoir plus

nikolaislouis.org

Louis, Murray

Murray Louis est connu dans le monde entier, non seulement en tant que danseur, mais aussi comme chorégraphe, réalisateur et pédagogue américain.

Néé à Brooklyn en 1926 de parents modestes, il grandit à New York. En 1946, il rejoint Anna Halprin à San Fransisco qui l'oriente vers Hanya Holm. C'est en 1949 qu'il rencontre Alwin Nikolaïs qui influencera largement sa carrière.

Tout en suivant des cours d'art dramatique à l'Université de New York, il fréquente la classe d'Alwin Nikolaïs à la Henry Street Playhouse. Cette même année, Murray Louis fait ses débuts comme soliste de premier plan dans la compagnie de Nikolaïs, nouvellement nommée Société Playhouse Dance et rebaptisée par la suite Nikolaïs Dance Theater.

Il commence très tôt à chorégraphier, travaillant au début avec des danseurs de Nikolaïs tels Phyllis Lamhut et Gladys Bailin, avant de devenir indépendant en 1969. Remarquable pédagogue, il aide son compagnon à élaborer son enseignement. En 1989, les deux compagnies fusionnent pour former la Nikolaïs and Louis Dance Company qu'il dirige seul après la disparition de son maître en 1993.

Auteur de plus de cent oeuvres, développant un style incisif, souvent humoristique ("Junk Dances", 1964), il se distingue de Nikolaïs par la priorité donnée aux danseurs et à ses choix musicaux éclectiques (classique, jazz, électronique). A travers sa danse, il explore le mouvement pur et l'abstraction. Le public européen le découvre dans « Hoopla » et le compare alors au mime Marceau. Acclamé par la critique, régulièrement distingué, il tourne dans le monde entier et crée notamment pour José Limon, Rudolf Noureev, le ballet de l'Opéra de Hambourg, celui de Berlin, le Ballet royal dannois et la Batsheva Dance Company. Grâce à ses livres d'essais (« Inside Dance », Saint Martin's Press, 1980 et « On Dance », A Capella Books, 1992), il se révèle un éloquent porte parole de sa profession en défendant opiniâtrement l'art de la danse.

Sources : Dictionnaire de la Danse, Philippe Le Moal, Larousse, 1999 ; Site de la Fondation Nikolaïs Louis

En savoir plus

nikolaislouis.org