Fragments d'une nuit [Hommage a Yves P.]

2010
Année de création : 1983

 
close

Fragments d'une nuit [Hommage à Yves P.]

réalisation Claude Mouriéras
chorégraphie Jean-Claude Gallotta
interprètes Eric Alfieri, Mathilde Altaraz, Christophe Delachaux, Corinne Duval, Jean-Claude Gallotta, Pascal Gravat,  Juan Carlos-Garcia,Lucie Moormann, Robert Seyfried, Ana Teixido, Laurent Van-Kote et les enfants des écoles de Dreux

Fragments d'une nuit (août 1983 – 46 min) est une captation d'Hommage à Yves P., pièce en quatre actes, qui comprend:
- Yves P. (actes I et II)
- Les Survivants (acte III)
- Solo (acte IV)

« Claude Mouriéras a filmé « la nuit » de l'Hommage à Yves P. du Groupe Emile Dubois à la Charteuse de Villeuneuve-les-Avignon. A partir du matériau accumulé, il propose – dans un montage détaché du déroulement chorégraphique – une coupe anthropologique de la tribu Gallotta. »
Marcelle Michel - Le Monde - Février 1985

« Quelques mots encore à propos du désir : les images de Claude Mouriéras sur l'Hommage à Yves P. de Jean-Claude Gallotta ; extraction insolente de la chair vivante, un discours sur le désir à travers et par la danse de l'autre, saisissements insensés des moments les plus beaux où les corps éperdus de fatigue, brûlant d'intériorité, portent la danse à son comble : les plus belles images-vidéos de l'été mais c'est une autre histoire ! »
Geneviève Vincent - Pour la danse - Septembre 1984

 

Générique
chorégraphie et mise en scène Jean-Claude Gallotta
interprètes Eric Alfieri, Mathilde Altaraz, Christophe Delachaux, Corinne Duval, Jean-Claude Gallotta, Pascal Gravat, Juan Carlos-Garcia,Lucie Moormann, Robert Seyfried, Ana Teixido, Laurent Van-Kote et les enfants des écoles de Dreux
musiques Henry Torgue et Serge Houppin
décor et costumes Jean-Yves Langlais
lumières Manuel Bernard
tournage Chartreuse de Villeuneuve-les-Avignon / Festival d'Avignon 1983
production Groupe Emile Dubois
coproduction Groupe Emile Dubois, Maison de la Culture du Havre, Maison de la Culture de Grenoble

Gallotta, Jean-Claude

Après un séjour à New York à la fin des années 70 où il découvre l'univers de la post-modern Dance (Merce Cunningham, Yvonne Rainer, Lucinda Childs, Trisha Brown, Steve Paxton, Stuart Sherman...), Jean-Claude Gallotta fonde à Grenoble – avec Mathilde Altaraz – le Groupe Émile Dubois qui deviendra Centre chorégraphique national en 1984. Installé depuis ses débuts à la Maison de la culture (dont il sera le directeur de 1986 à 1989), il y crée plus de soixante chorégraphies présentées sur tous les continents, dont Ulysse, Mammame, Docteur Labus, Presque Don Quichotte, les Larmes de Marco Polo, 99 duos, Trois générations, Cher Ulysse...


Il a également chorégraphié plusieurs pièces pour le Ballet de l'Opéra de Lyon et pour le Ballet de l'Opéra de Paris. Invité par le metteur en scène Tadashi Suzuki à Shizuoka (Japon), il y a créé et fait travailler une compagnie japonaise de 1997 à 2000. Après l'Homme à tête de chou (à partir de l'album de Serge Gainsbourg dans une version d'Alain Bashung) en 2009, il crée en 2011 Daphnis é Chloé (Théâtre de la Ville) et le Sacre du printemps (Théâtre national de Chaillot) ; fin 2012, il présente Racheter la mort des gestes - Chroniques chorégraphiques 1 au Théâtre de la Ville, puis à la MC2 ; début 2013, la recréation d'Yvan Vaffan cherchant ainsi patiemment à partager avec le public un même récit, celui d'une histoire et d'un avenir artistique communs.

En octobre 2013, il co-signe le spectacle l'Histoire du soldat de Stravinsky et l'Amour sorcier de Manuel de Falla avec le chef d'orchestre Marc Minkowski et le metteur en scène Jacques Osinski. En 14-15, il présente le Sacre et ses révolutions à la Philharmonie de Parie et en juin, crée l'Étranger à partir du roman d'Albert Camus à la MC2 : Grenoble.

Il ouvre la saison 2015-2016 avec My Rock à la MC2 : Grenoble, puis au Théâtre du Rond-Point à Paris.

 

 

Cette vidéo est aussi présente dans


Collections

Groupe Émile Dubois / Compagnie Jean-Claude Gallotta

Groupe Émile Dubois / Compagnie Jean-Claude Gallotta

Jean-Claude Gallotta est aujourd'hui à la tête de sa propre compagnie, le Groupe Émile Dubois, avec lequel il continue à travailler à l'extension du domaine de la danse : dialogue permanent entre création et répertoire, entre territoires de proximité et grandes scènes nationales et internationales. Quatre-vingt pièces en constituent le fonds, d'Ulysse, Daphnis é Chloé ou Mammame à l'Homme à tête de chou, Racheter la morts des gestes, l'Étranger ou My Rock.

Voir la collection