99 duos

2010
Année de création : 2002

 
close

99 duos

réalisation Dominique Thiel
chorégraphie Jean-Claude Gallotta
interprètes Jean-Claude Gallotta, Mathilde Altaraz, Darrell Davis, Ludovic Galvan, Benjamin Houal, Yannick Hugron, Ximena Figueroa, Hee-Jin Kim, Kae Kurachi, Massa Sugyiama, Thierry Verger
et avec la participation d'un groupe d'intervenant Gabrielle Boulanger, Claude-Henri Buffard, Ervée Chassouant-Marce, Irène Burk, Garance Gardien, Thomas Grunzel, Barbara Umile

Dans le spectacle 99 duos de Jean-Claude Gallotta, les duos prennent différentes formes.Ils sont des duos virtuoses dansés par les danseurs de la compagnie. Ils sont des images vidéos de couples constitués de gens comme vous et moi, projetées sur un écran de fond de scène. Ils sont aussi de courtes chorégraphies poétiques, empruntes de gestes du quotidien, portées sur scène par les danseurs non professionnels que le chorégraphe nomme « intervenants ». Nous ne souhaitons pas simplement filmer ces duos tels quels mais plutôt prolonger leur histoire dans les environnements abstraits ou bien réels, loin du plateau de théâtre. Nous nous échapperons de la scène pour créer de nouveaux espaces où le cinéma en proposera une nouvelle lecture.Les couples projetés en vidéos sont une invitation à entrer dans le réel. Aussi, nous re-situerons les couples d'intervenants dans un environnement quotidien, une rue de passage un jour d'affluence, un jardin public par exemple. Là encore, notre envie est de jouer toujours autour de l'idée du « 2 » et de l'enrichir. Ainsi progressivement, nous créerons un parallèle entre ces couples du « réel » et les duos chorégraphiques virtuoses des danseurs. Nous filmerons les séquences chorégraphiques sélectionnées dans le spectacle simultanément, dans un espace conçu spécialement, où chaque duo sera associé à un climat visuel et sonore qui lui sera propre, tout en se frottant aux autres grâce à des jeux de profondeurs de champ. Aller du très loin au très proche, de l'immense à l'exiguë, du chaud au froid…
Ainsi, ce film ne sera pas une réplique d'extraits du spectacle, mais plutôt une relecture cinématographique de 26 minutes dans laquelle l'essence du spectacle demeurera : le duo/le couple en tant qu'entité aux combinaison infinies…
Les extraits du spectacle que nous avons choisi de filmer sont :
- les variations des cinq couples d'intervenants,
- les quatre duos des danseurs,
- un extrait de la séquence centrale du spectacle (tous les danseurs entrent et sortent du plateau – costume chair).
La bande son du film sera crée à partir de la musique originale du spectacle du groupe Strigall.
Catherine Maximoff et Dominique Thiel

Générique
réalisation Dominique Thiel
chorégraphie Jean-Claude Gallotta
interprètes Jean-Claude Gallotta, Mathilde Altaraz, Darrell Davis, Ludovic Galvan, Benjamin Houal, Yannick Hugron, Ximena Figueroa, Hee-Jin Kim, Kae Kurachi, Massa Sugyiama, Thierry Verger et la participation d'un groupe d'intervenant
musique Groupe Strigall
scénographie Daniel Jeanneteau
costumes Jacques Schiotto
lumières Marie-Christine Soma
vidéo Raymonde Couvreu avec la participation de Marie-Christine Soma
production Heures d'été productions
coproduction Centre Chorégraphique National de Grenoble –  Arte

durée : 26 min

dernière mise à jour : octobre 2014

Gallotta, Jean-Claude

Après un séjour à New York à la fin des années 70 où il découvre l'univers de la post-modern Dance (Merce Cunningham, Yvonne Rainer, Lucinda Childs, Trisha Brown, Steve Paxton, Stuart Sherman...), Jean-Claude Gallotta fonde à Grenoble – avec Mathilde Altaraz – le Groupe Émile Dubois qui deviendra Centre chorégraphique national en 1984. Installé depuis ses débuts à la Maison de la culture (dont il sera le directeur de 1986 à 1989), il y crée plus de soixante chorégraphies présentées sur tous les continents, dont Ulysse, Mammame, Docteur Labus, Presque Don Quichotte, les Larmes de Marco Polo, 99 duos, Trois générations, Cher Ulysse...


Il a également chorégraphié plusieurs pièces pour le Ballet de l'Opéra de Lyon et pour le Ballet de l'Opéra de Paris. Invité par le metteur en scène Tadashi Suzuki à Shizuoka (Japon), il y a créé et fait travailler une compagnie japonaise de 1997 à 2000. Après l'Homme à tête de chou (à partir de l'album de Serge Gainsbourg dans une version d'Alain Bashung) en 2009, il crée en 2011 Daphnis é Chloé (Théâtre de la Ville) et le Sacre du printemps (Théâtre national de Chaillot) ; fin 2012, il présente Racheter la mort des gestes - Chroniques chorégraphiques 1 au Théâtre de la Ville, puis à la MC2 ; début 2013, la recréation d'Yvan Vaffan cherchant ainsi patiemment à partager avec le public un même récit, celui d'une histoire et d'un avenir artistique communs.

En octobre 2013, il co-signe le spectacle l'Histoire du soldat de Stravinsky et l'Amour sorcier de Manuel de Falla avec le chef d'orchestre Marc Minkowski et le metteur en scène Jacques Osinski. En 14-15, il présente le Sacre et ses révolutions à la Philharmonie de Parie et en juin, crée l'Étranger à partir du roman d'Albert Camus à la MC2 : Grenoble.

Il ouvre la saison 2015-2016 avec My Rock à la MC2 : Grenoble, puis au Théâtre du Rond-Point à Paris.

 

 

Cette vidéo est aussi présente dans


Collections

Groupe Émile Dubois / Compagnie Jean-Claude Gallotta

Groupe Émile Dubois / Compagnie Jean-Claude Gallotta

Jean-Claude Gallotta est aujourd'hui à la tête de sa propre compagnie, le Groupe Émile Dubois, avec lequel il continue à travailler à l'extension du domaine de la danse : dialogue permanent entre création et répertoire, entre territoires de proximité et grandes scènes nationales et internationales. Quatre-vingt pièces en constituent le fonds, d'Ulysse, Daphnis é Chloé ou Mammame à l'Homme à tête de chou, Racheter la morts des gestes, l'Étranger ou My Rock.

Voir la collection